mercredi 22 août 2012

Anonyme - Bourbon Kid, Tome 1 : Le Livre Sans Nom

Quatrième de couverture :
Santa Mondega, une ville d’Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets…Un mystérieux tueur en série, qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom…La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique…Deux flics très spéciaux, un tueur à gages sosie d’Elvis Presley, des barons du crime, des moines férus d’arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins d’œil à Seven et à The Ring… et voilà le thriller le plus rock’n’roll et le plus jubilatoire de l’année !


Mon avis : 18/20 - COUP DE COEUR -

Ce livre est un presque coup de coeur. Je m'explique, il y a une petite chose qui me gène et qui aurait pu faire de ce livre mon premier coup de coeur depuis bien longtemps.
Pour commencer, ce livre est génial. Il y a du suspens, des questions que l'on se pose encore à la fin du livre, de quoi nous donner envie de lire la suite... Si on aime l'ambiance western et les grosses tueries, on est gâté. Moi je n'aime ni l'un ni l'autre, mais je dois avouer avoir accroché plus que prévu. D'abord attirée par son auteur anonyme, j'ai très vite accroché à l'histoire. Très honnêtement, le livre est vraiment bien écrit et si on a tendance, dans les premières pages, à se perdre un peu, on s'y habitue très vite et finalement on s'y retrouve parfaitement. En fait, le seul défaut de ce livre, c'est les vampires. POURQUOI ? Le contexte et les personnages sont très réalistes, mais il se passe des choses si étranges qu'on se pose plein de question (un petit côté fantastique qui ne fait pas de mal), donc jusque là, tout va bien. Tout va parfaitement bien. Et arrivent les vampires. Ils ne servent à rien (à part à dire que le livre à un côté pseudo fantastique). Ils ne servent qu'à expliquer un tout petit détails du dénouement, mais je pense que l'auteur aurait quand même pu éviter les vampires avec une autre option. 
En vérité, je suis assez révoltée par toutes les apparitions de vampires que je vois depuis le "phénomène Twilight", j'ai l'impression que depuis, tout les auteurs essaient de caser des vampires partout dans le but de vendre (Ce n'est peut-être qu'une impression).
Enfin bon, je ne vais pas porter grief à l'auteur pour ce petit détail (même si je pense réellement que c'est en trop, et que ça pouvait réellement être évité), d'autant plus que je n'ai pas encore lu la suite, et peut-être que ces vampires inutiles prendront une toute autre importance dans les prochains tomes. 
Donc voilà, ce livre est pour moi une véritable tuerie (sans jeu de mot), et sans vampire, il aurait été mon premier coup de coeur depuis longtemps. 


Citations :
"Première leçon, à Santa Mondega, quand quelqu'un tient des propos un peu délirants, il y a fort à parier que c'est vrai."
"Mais ça risque de pas durer très longtemps. Difficile d'être amoureux quand on n'a pas de coeur."

mercredi 8 août 2012

Torey L. Hayden - Kevin Le Révolté

Quatrième de couverture :

«J'étais la souris piégée dans le regard fixe et meurtrier du cobra, terrorisée, mais trop fascinée pour s'enfuir. Pourtant, assise à mon bureau, tripotant la lame vive du poignard fait main, je sus, sanséquivoque aucune, que Kévin était dangereux. »


On l'appelle Zoo-Boy parce qu'il se recroqueville sous les tables et barricade son espace à l'aide de chaises, comme pour en faire les murs de sa propre maison. Personne ne l'a jamais entendu parler. Est-il muet ou refuse-t-il le dialogue depuis l'âge de neuf ans ?Chaque jour, Torey Hayden va le rencontrer et l'apprivoiser, le comprendre, lui faire sentir la vie au-dehors. L'entreprise est longue et dure car Kévin est peut-être plus dangereux qu'elle ne l'avait imaginé. Pourtant, à force de patience et d'amour, elle l'accompagne au seuil de la guérison.


Mon avis : (Pas de note) - COUP DE COEUR -
Ce livre est, d'aussi loin que je me souvienne, le premier livre à m'avoir marquée. Je n'aimais pas encore spécialement lire à l'époque où je l'ai lu, et pourtant je l'ai lu très rapidement tellement j'ai été prise et touchée par cette histoire. Ce livre est vraiment poignant, et on si au début on sera tenté de dire que Kevin est un "sale gosse" (bon, on sait aussi qu'il y a des circonstances, mais puisqu'on ne connait pas encore lesquelles..) sauf qu'après avoir lu tout ce qui est arrivé à ce pauvre enfant, on ne peut être que bouleversé. Ce livre m'a vraiment marqué, d'autant plus que quand je l'ai lu, je ne m'attendais pas à une histoire pareille (disons que j'étais jeune et naïve, et que pour moi, faire du mal à un être humain sans aucun motif [Déjà avec...] me paraissait totalement inconcevable). 
Je conseille ce livre à tout le monde, il est vraiment incroyable, vraiment poignant. J'ai rarement été autant touchée par un récit biographique (Je trouve que le côté biographie enlève tout ce que l'autobiographie amène, le côté subjectivité de la personne qui a réellement vécu la chose) et dans ce récit biographique, on comprend vite que l'auteure raconte les faits comme si elle avait assisté à tout ce qu'il lui dit. Non vraiment, ce livre est à lire.

lundi 6 août 2012

Virginie Despentes - Baise-Moi

Quatrième de couverture :
Nadine et Manu sont deux filles de leur époque, à une nuance près elles refusent de subir la vie, ses frustrations et ses défaites. Alors, elles forcent le destin à accomplir leur volonté, persuadées que tout ce qui ne les tuera pas les rendra plus fortes. De casses de supermarché en revanches sanglantes, elles deviennent des prédatrices insatiables et sans scrupules, parsemant leur sale balade de sentences bien brutales, syncopées et implacables. 


Mon avis : 6/20

J'ai été plutôt déçue par ce livre. Je l'ai fini assez rapidement, mais je dois avouer que si je m'attendais plutôt à un Thelma & Louise version moderne, j'ai plutôt eu l'impression de lire un très mauvais livre érotique pseudo-féministe. Comment dire... 
J'ai acheté ce livre parce que, justement, plusieurs avis disaient de lui qu'il faisait penser à Thelma & Louise, ce film étant un de mes films préférés, je me suis dis "Hein ?? Mais il me le fauuuut" sauf que, après lecture du livre, je ne vois pas le rapport entre Thelma & Louise et Baise-moi. Ah si, les deux personnages principaux sont des femmes (Wouah, ça c'est un sacré point commun !). Mais bon, parlons du livre en lui-même. Il n'a pas d'histoire, on ne peut pas réellement s'attacher à ces deux personnages, et je trouve que même la fin m'a déçue. En fait, rien n'était à la hauteur de mes espérance. 
Revenons à l'histoire, elle est donc inexistante, il n'y a aucun rebondi, et j'ai comme l'impression que l'auteure n'attendais qu'une chose : écrire plein de scènes de cul (excusez mon langage, mais il est à la hauteur du langage du livre.) En fait, j'ai l'impression que l'auteure se force à se donner ce "langage naturel" (autant dire "vulgaire") afin de faire parler d'elle, alors que, selon moi, elle-même doit vraiment beaucoup réfléchir avant d'écrire ces amas d'injures et de vulgarités. On peut avoir un langage naturellement cru qui ne tombe pas dans la vulgarité continue, mais ce n'est pas Virginie Despentes qui nous en donnera un bel exemple. 
Pour ce qui est des personnages, là encore je trouve que cela est raté. Je ne pense pas que l'on soit obligé d'être attaché à un personnage pour en apprécier le livre, mais pour le coup, ça aurait pu le sauver. Manu & Nadine sont juste deux femmes sans coeur. Le problème c'est que je trouve que même quand on n'a pas de coeur, on en a un peu, et pour moi, ces deux personnages n'ont rien de réalistes à ce niveau-là, et ça me gène beaucoup, personnellement. Ah si, elles s'aiment entre elles. Leur amitié nait d'un rien, et elles deviennent complémentaires, fusionnelles. Ce côté m'a plu. C'est le seul.
Enfin bref, ça ne sert à rien d'épiloguer sur ce livre, il n'en vaut pas vraiment le coup. 


Adaptation cinématographique :

Alors j'ai regardé l'adaptation cinématographique, enfin... pas jusqu'au bout. Le film est encore pire que le livre. Le jeu d'acteur ne me gène pas particulièrement, les scènes violentes et scènes de sexe n'ont plus, mais... Non. une horreur. Ce film peut être regarder pour rire, si vous avez un humour un peu spécial, mais pas pour autre chose. Je suis cruelle, je sais, mais regardez-le, vous comprendrez.