mercredi 30 janvier 2013

Voltaire - L'Ingénu

Quatrième de couverture :
En 1689, un Huron débarque en Basse-Bretagne, dénué de préjugés et ignorant des usages du pays... Il y rencontre l'amour, affronte les Anglais aux côtés des Français et, après ce combat héroïque, espère obtenir la main de sa bien-aimée. Comme il n'en est rien, il gagne Versailles pour recevoir la juste récompense de sa bravoure. Là, il est arrêté et jeté en prison... Que de déconvenues pour cet Ingénu qui voulait seulement " voir le pays " ! De malheurs en malheurs, il expérimente tous les travers de la France de Louis XIV... 

Mon avis : 13/20
J'ai du lire ce livre dans le cadre des cours, et j'ai plutôt aimé. Je n'ai pas encore fini de l'étudier (à vrai dire je commence à peine) mais je trouve que les idées de Voltaire sont assez clairement énoncées. Les idées des Lumières nous sautent tout de suite aux yeux mais le conte n'en est pas pour autant "lourd", on n'a pas de mal à le lire. Ce n'est pas non plus un de ces romans à thèse "chiant" à lire car essayant de nous convaincre de quelque chose. Ici, Voltaire critique implicitement (ou explicitement d'ailleurs) les religions à travers la plupart des personnages que l'on rencontre dans l'oeuvre, mais moi j'ai eu l'impression qu'il nous exposait les faits, et nous laissait libre de choisir quoi penser. Il ne nous force pas à penser comme lui comme on peut trouver dans certains romans.
En fait je me rends compte que je ne sais pas tellement quoi dire sur ce livre, parce qu'il est plutôt court (c'est un conte) et surtout, l'histoire passe au second plan. On réfléchit beaucoup à la lecture de ce livre, et c'est pourquoi on laisse un peu de côté l'histoire elle-même. 
Quoiqu'il en soit, j'ai beaucoup aimé ce conte philosophique (qui porte très bien son nom d'ailleurs) mais je dois avouer avoir préféré Zadig tout de même.

4 commentaires:

  1. C'est un de ceux que j'ai le moins aimé de Voltaire. Je le trouvais assez bâclé par rapport à ses oeuvres habituelles. La réflexion philosophique me paraissait à un peu "forcée" tu vois ? Comme s'il avait voulu ajouter un contenu concret au bouquin sans y être réellement parvenu. Mais ça reste Voltaire et ça se lit d'une manière ou d'une autre :D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah moi je l'ai bien aimé, mais comme je dis, j'avais l'impression que la philosophie prenait le dessus, je veux dire que contrairement à Zadig où il faut réfléchir pour voir ce qu'il veut nous dire (selon moi), ici pas besoin de trop de réflexion, il nous le dit presque explicitement !
      Mais bon, Voltaire c'est mon poto, donc je peux pas ne pas aimer :D

      Supprimer
  2. Oukouloupamignou de mettre un 13/20 à Voltaire. Comment pouvez-vous juger avec une si mauvaise note un des piliers de la culture française. Que vous jugiez mes livres, vous en avez le droit, je suis (encore) vivant, mais Voltaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je tiens à préciser que je ne juge absolument pas la qualité de l'oeuvre, mais je donne seulement mon point de vue sur la lecture. En fait, la note représente mon ressenti à la lecture de l'oeuvre plutôt que la qualité de celle-ci. Voltaire est incontestablement un "pilier de la culture française", et j'ai apprécié la lecture de ce conte, mais je ne vais pas mettre 20/20 sous prétexte que Voltaire est un des meilleurs écrivains. Je pense que c'est la note qui vous a choquée, d'autant plus que je ne pense pas avoir fait de mauvaises appréciations sur cette oeuvre donc je préfère préciser que cette note est subjective, comme l'avis de chacun.
      Je ne suis personne pour "juger" la qualité d'une oeuvre (et peu importe que l'écrivain soit mort ou vivant, le talent ne varie pas en fonction de cela selon moi) et je le redis, cette note ne reflète que mon propre ressenti, je ne juge en rien la qualité de l'oeuvre.
      Dans tous les cas, merci d'avoir donné votre avis.

      Bonne journée.

      Supprimer