lundi 11 février 2013

James M. Barrie - Peter Pan

Quatrième de couverture :

Peter Pan est bien étrange. Il est vêtu de feuilles, ne connaît pas son âge, et ignore ce qu'est un baiser. Wendy est intriguée par ce garçon et la lumière tintinnabulante qui l'accompagne partout - la fée Clochette. D'où viennent-ils ?
"Je me suis enfui le jour de ma naissance, répond Peter Pan. Je ne veux pas devenir un adulte, alors depuis, je vis au pays des fées. Sais-tu d'où viennent les fées ? Lorsque le premier de tous les bébés se mit à rire pour la première fois, son rire se brisa en milliers de morceaux, et chaque morceau devint une fée. "Wendy et ses deux frères, John et Michael, n'hésiteront pas bien longtemps à suivre Peter Pan et Clochette sur l'Ile merveilleuse, au pays de l'Imaginaire...

Mon avis : 15/20
J'ai beaucoup aimé ce conte qui est très différent du dessin animé éponyme. Mais avant de faire tout de suite une comparaison je vais d'abord parler de l'oeuvre même et plus particulièrement des personnages. Peter Pan est un sale gosse insupportable ! Il est prétentieux, orgueilleux... je trouvais même qu'il avait parfois l'attitude d'un petit dictateur sur son île. Vraiment, s'il avait été en face de moi je lui aurais donné une paire de claque très rapidement ! Il y a aussi Wendy, qui est sûrement le personnage que j'ai le plus apprécié, elle est une véritable mère pour les enfants perdus, et aussi pour ses frères, on s'attache facilement à elle. Les enfants perdus ainsi que John et Michael (les frères de Wendy) sont des personnages très secondaires je trouve, on n'a pas le temps de réellement les apprécier, car l'histoire tourne principalement autour de Peter Pan, Wendy et les différentes histoires qui leur arrivent. A ma grande surprise on ne voit pas beaucoup Clochette, mais vu qu'elle m'énerve aussi beaucoup, elle ne m'a pas plus manquée que ça. Je veux aussi parler rapidement du capitaine Crochet. Très bizarrement je n'arrivais pas à le détester, j'ai même beaucoup aimé son personnage.
J'ai aussi remarqué une petite critique implicite de la bourgeoisie anglaise et, de manière générale, de la société. Peter Pan ne veut pas devenir grand, il ne veut pas être triste comme les parents de Wendy, il veut rester jeune toute sa vie et s'amuser. On peut lire le conte comme une invitation à rêver, mais moi il me fait plus réfléchir qu'autre chose. Quand on lit le livre, on se dit que les deux choix possibles pour l'enfant sont :
- Soit il va sur l'île imaginaire et reste enfant toute sa vie (et risque d'avoir vite fait le tour)
- Soit il grandit, prend des responsabilités (et mène une vie passionnante de métro-boulot-dodo)
Alors évidemment, les deux solutions ne font pas tellement rêver... Et moi quand je pense à tout ça, et benh j'adopte direct la théorie de Camus sur l'absurdité de la vie. 

Enfin bref, sans vouloir raconter la fin du livre, je tiens quand même à préciser que j'ai trouver les deux derniers chapitres particulièrement émouvants. Peter Pan -têteàclaques- se montre sous un autre jour, et cela m'a surprise et émue (bon j'avais quand même pas la larme à l'oeil, mais l'esprit était là !).
Je n'ai pas mis une meilleure note car je trouve qu'il y avait quand même quelques longueurs parfois, mais rien de grave, j'ai quand même adoré ce livre.

Citation :
"Sais-tu d'où viennent les fées ? Lorsque le premier de tous les bébés se mit à rire pour la première fois, son rire se brisa en milliers de morceaux, et chaque morceau devint une fée."


Adaptation cinématographique :
- Pour le moment je n'ai vu que la célèbre adaptation Disney qui a vraiment beaucoup de différences avec le livre. Déjà, Peter Pan est un tout gentil petit garçon tout mignon (TRES loin de la tête-à-claques du livre), et c'est Wendy qui est énervante à toujours vouloir imposer des règles... 
Aussi, je trouve qu'il y a une différence majeure entre le livre et le dessin animé, c'est que dans le livre, Wendy est un peu considérée comme "la reine" des lieux, elle est la maman, et tout le monde l'aime alors que dans le Disney on dirait vraiment qu'elle fait "tâche" et qu'elle est déjà trop vieille pour être sur l'île imaginaire. 
L'histoire est globalement la même, elle est plutôt bien respectée, il n'y a seulement que quelques épisodes qui manquent ou changent, ainsi que la fin, mais je ne compte pas vous la révéler. 




Lu dans le cadre du challenge La Face Cachée Des Disney et du Baby Challenge 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire