jeudi 26 décembre 2013

Esparbec - Frotti Frotta

Quatrième de couverture :
Dans les proches environs de Villeneuve, en pleine campagne, cerné par la garenne, Madame Grimaldi dirige un pensionnat pour jeunes filles pas vraiment comme les autres. Les jolies recluses vivent au grand air de la campagne, à l'écart des miasmes de la ville, et pourtant... il semble régner ici un climat pernicieux... L'une des règles de fer de l'Institution ? Les élèves, si elles ont déjà goûté aux plaisirs de la chair, n'en sortent que pour se marier. Cependant, leur sort n'est pas aussi horrible qu'on pourrait le croire. En attendant de leur trouver l'homme qui leur conviendrait, et à qui elles conviendraient, la directrice et ses assistants, gardiens immondes de leur vertu, s'efforcent de former et de distraire à leur façon ces malheureuses pensionnaires. Tout cela, évidemment, à l'insu de la foule, bien à l'abri derrière les murs impénétrables de l'Institution, établissement au-dessus de tout soupçon. Et devinez qui vous allez retrouver ? Bébé, la fille de La Pharmacienne... Laissez-moi vous dire qu elle n'a pas fini d'en voir des vertes et des pas mûres dans cet insolite pensionnat de jeunes filles à marier...


Mon avis : 4/20
 
Ce livre est-il une blague ??? Je tiens à préciser que je ne suis absolument pas une personne que l'on choque facilement (je suis plus du genre à choquer les gens), mais qu'est-ce que c'est que ce livre ?? Vous voyez, ce livre n'est rien d'autre qu'un amas de scènes pornographiques que l'on pourrait retrouver sur un site porno bas de gamme. Je ne vais pas m'étendre sur le sujet car il n'y a pas grand chose à dire : l'intrigue est inexistante, elle est presque plus présente dans la quatrième de couverture que dans le livre. Le seul moment où l'on se dit que la suite va être intéressante, c'est à la fin. Oui oui, la seule intrigue probable commence à la fin mais ne sera jamais développée, puisqu'il n'y a pas de second tome (et heureusement). Voilà pour l'histoire. Les personnages ne sont faits que de gros stéréotypes et clichés. On a envie de claquer les trois-quarts des protagonistes en leur révélant qu'elles sont totalement débiles. Oui, parce qu'à ce niveau-là, ce n'est plus de la naïveté, c'est de l'handicap mental.
J'ajouterai que ce livre est totalement misogyne et misandre aussi. Oui, je conçois que certains clichés sur les femmes et les hommes existent, car il y a des clichés partout. Et j'adore l'humour misogyne (ça, c'est pour prouver que je suis quand même ouverte d'esprit sur le sujet). Mais ce livre dépasse les bornes. Déjà, quand on lit au début du livre que les jeunes filles vont dans un pensionnat pour "apprendre à être de bonnes épouses", on se doute un peu que ça va énerver. Mais quand on voit à quel point les femmes sont de simples objets sexuels totalement dénoué de cervelle, là, ça réveille en moi un côté féministe que je ne me connaissais pas. Quant aux hommes, ils sont montrés comme de gros chiens sans pitié et n'ont absolument aucune finesse. 
Je finirai sur un point positif, car oui, il y en a un tout petit. Oui, j'ai été impressionnée par la diversité du vocabulaire de l'auteur, et j'ai aussi aimé les petites touches d'humour qui sont placées dans l'oeuvre afin d'accentuer la déficience mentale des jeunes filles.
En bref, si vous voulez lire du cul pour du cul, allez-y. Ou alors je peux vous donnez des adresses de sites pornos qui en feront autant.

9 commentaires:

  1. J'ai ri toute seule devant mon pc. Le peu que j'ai lu de ce bouquin m'a vaccinée à vie donc je plussoie ta note :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te lirai les meilleurs passages quand tu dormiras chez moi !!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui, tellement plus risible qu'autre chose que je lisais un chapitre aux personnes qui venaient dormir chez moi pour qu'elle s'endorment (telle un conte) et ça les faisait bien rire ^^

      Supprimer
  3. Ce livre est une mine de génialissimitude !
    Merci pour la lecture ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, on devrait facilement lui trouver un remplaçant pour les lectures nocturnes :)

      Supprimer
    2. Tu le lisais avec tant de passion qu'il sera difficile de trouver son égal ! Même Sade est trop complexe et demande trop de concentration pour s'endormir. Frotti Frotta, c'était de l'anti-réflexion et ça m'allait bien !

      Supprimer
    3. La première histoire reste la clef du succès de cette oeuvre littéraire !!

      Supprimer
    4. La carotte est quand même une grande concurrente !

      Supprimer