dimanche 18 mai 2014

Camille Saféris - Rayon Hommes

Quatrième de couverture :
Les filles d’aujourd’hui sont compliquées. Prenez Zoe, ma cliente. Encore une qui cherche l’amour au Rayon Hommes, parmi les mâles exposés en vitrine. Les Grandes Galeries, c’est le Disneyland du prince charmant : des mecs partout, à s’offrir à l’heure ou pour la vie. Un vrai carton. Et moi, dans tout ça ? Rien. Je suis juste Barnabé, le vendeur, fraîchement muté du rayon bricolage où j’excellais dans la vente de chignoles. Zoe m’a plu tout de suite. Son nez pointu, ses cheveux en vrac, son petit cul de rêve — enfin ça, faut le voir porté. Le hic, c’est qu’elle n’a toujours rien remarqué. Ça fait des semaines qu’elle teste un par un les types exposés, et qui la conseille ? L’homme invisible ! Par chance, ses toy boys ont tous un vice caché : un qui se regarde jouir, l’autre qui refoule du clapet, le troisième livré avec sa mère... Je rame pour que Zoé comprenne enfin : elle cherche un modèle qui n’existe pas, sans voir que l’homme de sa vie, c’est moi. Le seul du Rayon Hommes qui ne soit pas à vendre.

Mon avis : 15/20
Avant tout commentaire, je tiens vraiment à remercier une fois de plus La Musardine, qui m'a gentiment proposé la lecture de ce livre. 

La particularité de ce livre, c'est son intrigue vraiment très originale : un magasin qui vend des hommes. Que demander de plus ? Grâce à cela, les femmes vont pouvoir trouver le grand Amour, et en plus elle ont le droit à une période d'essai. Ce qui est vraiment bien trouvé, c'est de mettre en avant deux points de vue différents : celui d'une femme, Zoé, qui cherche l'Amour, et celui d'un homme, Barnabé, qui est vendeur dans le magasin en question. Leurs avis divergent et pourtant ils se retrouvent à chaque fois dans ce même lieu, qui est symbolique de leur rencontre. 
Les personnages sont assez attachants, surtout Zoe, mais ils sont surtout très réalistes. C'est que ce qui est plaisant dans ce livre, il n'y a ni cliché ni stéréotypes d'hommes et femmes parfaits, sauf dans la vitrine du magasin (et encore, tout est mesuré), et, évidemment, chaque "type" trouve son inconvénient. On remarque aussi que c'est l'homme qui tombe le plus vite amoureux et qui est très vite prêt à tout pour Zoe, et c'est une situation que l'on retrouve rarement dans les livres de ce genre. L'histoire d'amour ne tombe d'ailleurs jamais dans le cliché et la niaiserie, ce qui est un très bon point pour l'oeuvre, d'autant plus que Zoe est une femme actuelle (elle recherche l'amour, mais elle vit très bien sans). 
Enfin, c'est une lecture agréable, simple et qui pousse tout de même à la réflexion sur le commerce de l'amour (notamment via les sites de rencontres) malgré le fait que cette réflexion ne soit pas plus creusée. 

Citations
- "Il faut toujours croire au Père Noël, sinon quand il débarque pour de vrai on a l'air con."

2 commentaires:

  1. Je suis d'accord sur tout avec toi ! Un livre qui fait vraiment réfléchir à savoir si quelques fois certains ne vont pas un peu loin...
    Un livre agréable et qui fait réfléchir, que du bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est une lecture agréable et pas totalement débile :)

      Supprimer