jeudi 12 juin 2014

Amélie Nothomb - Antéchrista

Quatrième de couverture :
Avoir pour amie la fille la plus admirée de la fac, belle, séduisante, brillante, enjouée, audacieuse ? Lorsque Christa se tourne vers elle, la timide et solitaire Blanche n'en revient pas de ce bonheur presque écrasant.
Elle n'hésite pas à tout lui donner, et elle commence par l'installer chez elle pour lui épargner de longs trajets en train. Blanche va très vite comprendre dans quel piège redoutable elle est tombée. Car sa nouvelle amie se révèle une inquiétante manipulatrice qui a besoin de s'affirmer en torturant une victime. Au point que Blanche sera amenée à choisir : se laisser anéantir, ou se défendre. Comptons sur la romancière de Stupeur et Tremblements (Grand Prix du roman de l'Académie française) et de Robert des noms propres pour mener à son terme cet affrontement sans merci, et nous donner du même coup un livre incisif, à la fois cruel et tendre, sur les douleurs de l'adolescence.

Mon avis : 12/20
C'est ma toute première lecture d'Amélie Nothomb, et il faut dire mon avis sur ce livre est assez mitigée. L'histoire de base est bonne et l'intrigue pousse le lecteur à aller jusqu'au bout de sa lecture. Blanche, une fille ordinaire et complètement transparente à sa fac devient amie avec Christa, la fille populaire que tout le monde aime. Mais leur amitié se transforme en relation malsaine ou domine la manipulation. Blanche devient le jouet de Christa. 
Ce qui me pose clairement problème dans ce livre, ce sont les personnages. Ils sont beaucoup trop caricaturés et deviennent donc agaçants pour le lecteur. Blanche est la parfaite innocente qui se laisse marcher dessus sans broncher (ou à la limite, en bronchant intérieurement). Elle trouve cela normal de se faire écraser par une fille qu'elle ose appeler son "amie". Ce genre de personnage est assez horripilant, mais le développement de sa personnalité et son "renforcement" psychologique tout au long du livre rattrape son côté énervant. Christa, quant à elle, est la fille parfaite en apparence (donc détestable) et détestable une fois qu'on la découvre un peu mieux (donc doublement détestable). Il est là le problème : l'oeuvre aurait pu être vraiment dérangeante si Christa n'avait pas été peinte comme la méchante fille à abattre. Il manquait à ce personnage un peu de positif. Et les parents... oh les parents... toujours prêts à prendre le parti de Christa plutôt que celui de leur propre fille. Qui fait ça ? On a plus de haine envers eux qu'envers Madame-je-suis-parfaite-et-je-le-sais à cause de ce genre de réaction. 
Bon, tout n'est pas mauvais, au contraire. L'écriture est plutôt fluide et la lecture se fait rapidement, ce n'est vraiment pas le style de l'auteur qui m'a posé problème ici. Cependant, une fois le livre terminé, le lecteur se retrouve face à certaines questions qui restent sans réponse concrète. C'est assez dérangeant, d'autant plus que le personnage principal se pose les mêmes questions, on a donc d'autant plus envie de connaître la réponse.
En réalité, la frustration est le sentiment post-lecture de ce livre. 

Livres similaires :
Tout au long de ma lecture je n'ai pas arrêté de comparer Antéchrista à Respire de Anne-Sophie Brasme. L'intrigue est plus ou moins la même, mais Respire est vraiment plus dérangeant, psychologique et malsain. 


Musique :
Cette chanson me fait penser à ce livre :

6 commentaires:

  1. J'ai lu ce livre il y a longtemps, mais comme toi je me souviens avoir trouvé les personnages beaucoup trop clichés...dureste, j'en ai pas gardé un souvenir impérissable, comme la plupart des livres de Nothomb en fait.
    Du coup je vais peut être tenter de lire *Respire*. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense aussi que je vais vite oublier cette lecture en fait !!
      Mais oui, je me souviens que Respire m'a vraiment perturbée ! Je pense le relire d'ailleurs, si ça se trouve il est moins bien que dans mes souvenirs mais ça m'étonnerait ! :)

      Supprimer
  2. C'est exactement ce qui m'avait poussé à détester Stupeur & Tremblements. Trop de caricatures, trop de questions sans réponses et des personnages qui sont pas du tout attachants.
    Bref, avant je voulais relire un Amélie Nothomb. Mais ça, c'était avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah je pense quand même lire les deux autres livres que j'ai d'elle (que j'ai acheté 10 centimes ahah) parce que ça se lisait plutôt bien quand même, mais j'espère qu'ils seront plus aboutis que celui-là !

      Supprimer
  3. Moi j'ai aimé ! Sûrement que je me suis retrouvée dans le personnage de la fille transparente qui se fait écraser par l'autre que tout le monde préfère :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais mais je trouve vraiment que c'était caricatural parfois, ce qui est dommage ! D'autant plus que j'ai aimé aussi, mais c'est vrai que comparé à Respire il semble moins abouti (d'ailleurs je te le conseille puisque tu as aimé celui-là !!)

      Supprimer