dimanche 13 juillet 2014

Chloé Cruchaudet - Mauvais Genre

Quatrième de couverture :
Paul et Louise s'aiment, Paul et Louise se marient, mais la Première Guerre mondiale éclate et les sépare. Paul, qui veut à tout prix échapper à l'enfer des tranchées, devient déserteur et retrouve Louise à Paris. Il est sain et sauf, mais condamné à rester caché dans une chambre d'hôtel. Pour mettre fin à sa clandestinité, Paul imagine alors une solution : changer d'identité. Désormais il se fera appeler... Suzanne. Entre confusion des genres et traumatismes de guerre, le couple va alors connaître un destin hors norme.



Mon avis : 19/20 - COUP DE COEUR - 
Cette BD est un pur chef d'oeuvre. L'originalité de l'histoire n'y est pas pour rien. Un homme qui part au front, et qui décide de déserter afin de retrouver sa femme qu'il aime plus que tout. Puis pour se cacher, il doit se déguiser lui-même en femme. Ce synopsis singulier permet d'aborder un tas de sujet de façon peu commune. La guerre, mais aussi le fait de déserter. L'amour, mais aussi le déchirement d'un couple. Le travestissement qui se transforme en mal-être lorsque Paul peut enfin retrouver son identité mâle. On est véritablement observateur de leur histoire, aucun sujet n'est réellement abordé en profondeur mais c'est normal puisque l'on est uniquement là pour partager leur histoire. 
Les personnages sont à la hauteur de ce roman graphique, Louise incarne est une femme forte qui n'a pas peur de prendre de mauvaises décisions et qui se bat jusqu'au bout pour sauver son couple, mais elle est aussi adorablement douce et on ne peut que l'aimer. Paul est un peu plus complexe. C'est un personnage torturé en permanence, il est fort à sa façon, mais il détruit petit à petit le couple qu'il a tant aimé, et pourtant on n'arrive pas à le détester, on voudrait juste qu'il se reprenne pour qu'il offre à cette histoire la happy-end qu'elle mérite. La relation homme/femme s'inverse subtilement en cours de lecture (Louise qui coupe ses cheveux, Paul qui se met du vernis à ongles alors que les déserteurs ne sont plus recherchés...), et leur force de caractère se transforme aussi petit à petit. 
Ce roman graphique et inspiré d'une histoire vraie est une petite pépite, il est touchant, déroutant et émouvant. Il est tout simplement beau. 



11 commentaires:

  1. Ca a l'air franchement génial comme histoire. Je veux ! En plus, toi et moi, on aime définitivement trop les histoires bizarres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est vraiment belle !! Je te la prêterai si tu veux :D

      Supprimer
  2. Tout le monde en dit du bien de cette BD. Du coup je viens de la réserver à la médiathèque. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me diras ce que tu en as pensé :D

      Supprimer
    2. Je n'y manquerai pas ! Retour prévu le 13 août et je suis première sur la liste, donc si la personne qui l'a empruntée la rend "à l'heure" je dois patienter un petit mois.

      Supprimer
    3. J'espère vraiment qu'il te plaira autant qu'à moi !!

      Supprimer
  3. J'en ai entendu parler, il faudrait que je prenne le temps de regarder de plus près cette BD.

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre m'avait fait de l’œil à sa sortie, mais j'avais peur que les dessins me rebutent, mais à voir les images que tu as mises dans ta chronique, je pense que je pourrai aimer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a quand même quelques dessins... Hard, mais c'est le passage de la guerre donc c'est normal ! En plus on ressent bien que le personnage principal est perdu depuis qu'il a vécu la guerre !

      Supprimer
    2. Je m'y attarderai la prochaine fois que je le croise ;-)

      Supprimer