dimanche 29 novembre 2015

Rosa B - Insolente Veggie

Quatrième de couverture :
Le fameux cri de la carotte, vous connaissez ? Découvrez l'humour incisif d'insolente veggie, cette végétalienne aussi drôle que méchante en laquelle chaque végétarien et vegan se reconnaîtra ! Des péripéties culinaires au militantisme, plus de 50 histoires pour rire, s'indigner et réfléchir ! L'album reprend des dessins qui ont fait le succès du blog Insolente Veggie et propose aussi de nombreux inédits. L'auteure aborde avec humour et esprit militant ce qui fait le quotidien des végétariens, des végétaliens et des vegans aujourd'hui : - végétarisme, végétalisme, véganisme, - écologie, - carnisme, spécisme, antispécisme, - lait, oeufs, - viande, élevage, abattage, - corridas, cirque, chasse, zoos, - vivisection...

Mon avis : 17/20 - COUP DE COEUR -
Cet album est génial. Voilà qui est dit.
Il reprend avec humour et recul le quotidien des militants végétariens/végétaliens/vegans. Les dessins sont à la fois drôles et pertinents, mais surtout réalistes. Ils ne sont pas essentiellement tournés "anti-carniste" car ils remettent aussi en question avec humour les comportements de certains végétariens. 
La bloggeuse redéfinit ce que l'on appelle injustement des "extrémistes" et essaye de montrer que leur combat est totalement justifié (car il l'est !) et qu'il devrait même être la normalité. Elle nous met en face des yeux ses attentes, ses combats, ses illusions et désillusions. Elle ne cache rien et montre ce que tout végétarien se refuse de montrer parfois : la tristesse infinie et ce sentiment "d'inutilité" face à la souffrance animale qui ne fait que croître dans le monde. 
Mais puisqu'aucun acte n'est vain, n'hésitez pas à lire cet album et à vous renseigner de plus près sur le végétarisme/véganisme. Non ce ne sont pas des extra-terrestres un peu trop sensibles. Ce sont des humains empathiques. Et ça tombe bien, car l'empathie est ce qui est censé faire de nous des Humains.


--> www.insolente-veggie.com

mardi 24 novembre 2015

Nikki Owen - Sujet 375

Quatrième de couverture :
Maria Cruz-Banderras est en prison. Si elle est convaincue d’être innocente des faits qui lui sont reprochés, toutes les évidences sont contre elle. Son alibi ne tient pas la route et les tests ADN confirment qu’elle était bien sur les lieux du crime au moment du meurtre. Atteinte du syndrome d’Asperger, Maria se souvient de tout… sauf de ce qui la concerne intimement. Auprès des thérapeutes, elle va puiser dans ses facultés uniques pour tenter de se remémorer son passé récent. Des endroits étranges. Des gens plus étranges encore… Le puzzle épars qu’elle essaie de reconstituer ne semble pas faire sens. Sauf à croire à des années de mensonges et de faux-semblants. Ce qui est, bien sûr, totalement impossible. À moins que… Trauma, amnésie, menace latente… le roman de Nikki Owen entraîne le lecteur dans un véritable cauchemar éveillé. Entrez dans ce thriller psychologique à l’intrigue diabolique, où la tension monte au fil des pages jusqu’à devenir insupportable. Avec Maria, l’auteur a créé une héroïne inoubliable dont le drame intime nous émeut, nous angoisse et nous captive. On la retrouvera dans les deux suites de cette trilogie unique en son genre, dont les droits viennent d’être achetés par Universal (Dr House, Bates Motel, etc.) pour une adaptation en série.

Mon avis : 14/20

Avant tout commentaire, je tiens à remercier les éditions Super 8 qui m'ont gentiment permis la lecture de ce livre.

Attention, ce livre est polar qui ne suit absolument pas les codes classiques du genre. Nous voilà dans le cerveau de Maria, atteinte d'Asperger, qui est détenue en prison pour avoir tué un prêtre. Mais voilà le problème : elle ne se rappelle pas l'avoir tué. 
Jusqu'ici tout semble banal, mais on la suit dans ses doutes, ses certitudes, et nos propres pensées se retrouvent entre-mêlée et on ne sait plus distinguer le vrai du faux. Qui doit-on croire ? L'auteur joue avec les attentes du lecteur et l'on se pose en permanence de nombreuses questions, à l'image de la narratrice qui est complètement perdue dans sa cellule, où sa maladie prend des proportions trop importantes.
Malgré un début assez long (que l'on pardonne lorsqu'on sait que 2 tomes sont à venir), l'histoire se tient et réussit à emporter le lecteur avec de nombreux retournements de situation et des réponses à toutes les questions qu'il peut se poser. Un bon polar qui sort des sentiers battus !