mardi 25 octobre 2016

Davy Mourier - La Petite Mort(e)

Quatrième de couverture :
Personnage détestable et misogyne, Papa Mort, déçu d'avoir une fille, place la Petite Morte en école privée où ses copains de classe sont des faucheurs issus du folklore d'autres pays. Après des débuts difficiles, elle devient amie avec Mictlantecuhtli l'Aztèque (mais tout le monde l'appelle Mic), Hel la Scandinave et Orcus le Romain. Et surtout, elle tombe amoureuse de Patrick, le seul humain de l'école…

Mon avis : 19/20 - COUP DE COEUR -
Là où l'on pensait que Davy Mourier avait fait le tour de La Petite Mort, voilà qu'il réussit à se renouveler avec une version féminine (et féministe!) de celle-ci. Mais alors, est-ce que ce n'est pas du déjà vu ? Et là, je vous arrête tout de suite, car toutes les qualités de la précédentes trilogie sont présentes : l'humour noir, le cynisme et l'engagement de l'auteur sont bel et bien de la partie.
La forme, jolie voir ingénue, tranche avec le fond qui lui est sombre et violent. Mais que dire qui n'aurait pas déjà été dit sur les précédents livres ? Et bien... pas grand chose. Ah si, elle est encore meilleure que les trois autres tomes réunis. Et oui, c'est possible.

6 commentaires:

  1. Ah tiens je ne connaissais pas du tout !

    RépondreSupprimer
  2. Je me répète je crois mais ça a l'air tellement choupi. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ca l'est !! ET celui est encore mieux que les autres !

      Supprimer
  3. Je me suis empêchée de lire ta chronique parce que je n'ai pas encore lu le 3e tome, mais j'y reviendrai quand j'aurai lu les 2 derniers ;-)
    Je pense d'ailleurs me les procurer à Montreuil :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que t'as réussi à l'avoir ?
      En tout cas ce tome est encore supérieur aux trois autres, et c'était pas gagné d'avance :D

      Supprimer