dimanche 13 novembre 2016

Gillian Flynn - Nous Allons Mourir Ce Soir

Quatrième de couverture :
Après une enfance difficile, la narratrice anonyme devient travailleuse du sexe. Des années d’expériences ont développé chez elle un véritable don pour décrypter la psychologie de ses interlocuteurs, leurs intentions et leurs envies. Aussi lui arrive-t-il de donner des conseils à des âmes en peine. Lorsqu’elle rencontre Susan Burke, une femme aisée aux prises avec une situation dramatique, elle lui propose de l’aider. Susan et sa famille ont emménagé à Carterhook Manor, une vieille demeure inquiétante, marquée par une violente histoire vieille de cent ans. Sur place, la narratrice rencontre Miles, le beau-fils de sa cliente, un adolescent au comportement étrange et glaçant. Saura-t-elle découvrir toute la vérité sur Carterhook Manor et la famille qui l’habite désormais ?

Mon avis : 16/20
Gillian Flynn nous a habitué à de très bons thriller psychologiques (notamment avec Les Apparences) et voilà qu'elle revient avec une nouvelle/novella. Mais que peut-on attendre ce livre ? Et bien... il est totalement à la hauteur de nos espérances.
L'auteur sait parfaitement manier la psychologie de ses personnages mais aussi celle de son lecteur, et elle le démontre une fois de plus. Le texte est crédible, l'écriture est fluide, les personnages sont travaillés de façon subtile, on a du suspens et on ne voit absolument pas la chute arriver (et celle-ci nous laisse quand même dans le doute une fois installée).
Vous allez me dire que c'est le propre d'une nouvelle mais : elle est courte et efficace. 
Encore une fois Gillian Flynn réussit son pari, elle redonne envie de découvrir des textes courts car elle nous rappelle qu'ils peuvent être très bons quand l'auteur sait manier les outils qu'il a sa portée, notamment les attentes du lecteur.
Une très bonne nouvelle donc.

mercredi 2 novembre 2016

Rosa B - L'Antispécisme

Quatrième de couverture :
Qu’est-ce que le spécisme ? À quoi ressemble la vie d’un antispéciste ? L’homme est-il le nec plus ultra de la création ?
Que ces questions hantent vos nuits ou que vous n’ayez jamais entendu parler de ce concept, petit cours illustré d’antispécisme plein d’humour, un peu de mauvaise foi et bourré d’insolence !

Mon avis : 17/20 - COUP DE COEUR -
Après Insolente Veggie, voilà le nouveau livre de la bloggeuse éponyme (dont le blog est là ---> clik wesh), et évidemment, il est à la hauteur de la première BD.
On pourrait même dire qu'elle est mieux, car elle peut être lue par un public plus large. L'auteur nous présente donc le spécisme (déf : Le spécisme (du mot anglais speciesism de même sens) est la considération morale supérieure que les humains accordent à leur propre espèce, et le traitement discriminatoire qui en découle, notamment à l'encontre des animaux d'élevage, destinés à l'expérimentation ou considérés comme nuisibles) et ses problématiques (d'un point de vue vegan), et comme dans son premier tome, l'auteur aborde le sujet avec humour et dérision, tout en restant très engagée (mais l'antispécisme, c'est déjà un engagement, donc c'est logique).
En bref, il n'y a pas grand chose à ajouter par rapport à la première BD de l'auteur, on y trouve exactement ce qu'on venait y chercher, et les deux volumes se complètent à merveille.
A lire, à prêter, à faire tourner (comme les serviettes) !