jeudi 6 avril 2017

Andrzej Sapkowski - Le Sorceleur, Tome 1 : Le Dernier Voeu

Quatrième de couverture :
Geralt de Riv est un personnage étrange, une bizarrerie de la nature, un mutant qui, grâce à la magie et à un long entraînement, mais aussi grâce à un mystérieux élixir, est devenu un meurtrier parfait. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur. Car Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un Sorceleur. Il est unique.
Au cours de ses aventures, il rencontrera une autoritaire mais généreuse prêtresse, un troubadour paillard au grand cœur, et une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux. Amis d’un jour, amours d'une nuit.
Mais au bout de sa quête, peut-être pourra-t-il prononcer son dernier vœu : retrouver son humanité perdue…

Mon avis : 17/20 - COUP DE COEUR -
Bien évidemment, si l'on se retrouve à lire la série du Sorceleur, ce n'est sûrement pas parce que la couverture est attrayante mais bel et bien parce que l'on connait le jeu vidéo adapté de cette oeuvre (et que l'on a passé des mois, coupé de tout lien social, pour y jouer).
Alors quelle surprise de découvrir que ce livre est bien écrit. Mais genre... vraiment très bien écrit. Non pas que l'on pense forcément que le livre va être mal écrit, mais avant de l'ouvrir, on ne peut pas s'imaginer qu'il puisse être aussi bien écrit (vous me suivez ?). C'est vraiment un point qu'il faut souligner, le livre se lit très facilement et pourtant le vocabulaire est riche, il reste à portée de tous tout en ayant l'audace de nous apprendre de nouveaux mots. Bravo pour la traduction, sincèrement. 
Pour en venir au fond, sur ce premier tome, on est sur de la nouvelle, si vous connaissez le jeu vidéo, chaque chapitre se déroule comme une "quête" (on entendrait presque la musique en fond sonore), et c'est vraiment très intéressant de le lire en parallèle du jeu car il nous apprend pas mal de choses sur les personnages (et sur leur passé).
Pour les non adeptes du jeu vidéo (y en a-t-il ?), ce n'est pas vraiment un problème car l'univers est clair sans jamais tomber dans le genre de descriptions pompeuses que l'on a l'habitude de retrouver dans pas mal de livres de Fantasy. Les nouvelles sont prenantes et le personnage de Géralt de Riv est vraiment, vraiment très chouette.
L'avantage ? Si tu ne veux pas lire les 7 autres tomes, rien ne t'y oblige puisqu'on ne suit pas clairement une seule et même histoire. Le seul lien dans toutes ces nouvelles, c'est notre Géralt. Pour le reste, on se retrouve à différentes périodes, à différents moments de sa vie et de ses contrats de sorceleur.
En bref, ce livre vaut vraiment le coup, que l'on connaisse ou non le jeu vidéo, c'est vraiment une bête de livre.