lundi 30 octobre 2017

Ryan Ferrier - Kennel Block Blues

Quatrième de couverture :
Si vous ne pouvez pas vous échapper de prison, échappez à la réalité. Oliver est un bon chien, un chien de famille, qui a été injustement condamné au chenil d’État de Jackson, et immédiatement placé dans le couloir de la mort avec les autres détenus. Il va lui falloir de l'aide pour s'échapper, mais face au stress de la vie carcérale, il commence à fuir la réalité, imaginant un monde de fantaisie avec des personnages de dessins animés.
Il est temps de s'évader... dans une comédie musicale ?

Mon avis : 19/20 - COUP DE COEUR -
Comment parler de cette oeuvre sans évoquer ses thématiques ? Sans spoiler pour crier son génie ? Cela va être très dur, et parfois quelques images valent mieux que des mots.
Oliver est un chien qui se retrouve en prison injustement. Il ne doit pas y rester, c'est ce qu'il se fatigue à faire comprendre à tout le monde. Mais voilà, il y est, et pour ce laps de temps, il se crée un monde parallèle où sa vie carcérale serait en fait une joyeux comédie musicale.
Mais comment ne pas parler du dessin ? Totalement approprié à son histoire, les planches sont partagées entre un gris sombre et de folles couleurs pétantes. Ce rendu donne énormément de caractère à cette BD, elle lui donne même une identité absolument unique et renforce les thématiques. Car évidemment, les couleurs pétantes délimitent la "comédie musicale" lorsque les couleurs sombres ramènent à la réalité.
Mais voilà, si les dessins sont magnifiques, cette BD est un véritable hymne à la liberté animale, et il est rare que cette thématique soit si bien utilisée, notamment quand cela concerne les animaux dits "domestiques". Car à aucune moment l'auteur ne pointe du doigt les hommes (qui ne sont même pas présents dans l'oeuvre) mais il ne s'agit pas de nous faire croire que nous ne sommes pas responsables mais au contraire de nous montrer les conséquences de notre volonté égoïste à vouloir des "animaux de compagnie" que nous n'assumons pas. La morale de l'oeuvre amplifie ce parti-pris, que l'on ne peut que féliciter.
Cette merveilleuse BD est une véritable découverte à faire passer entre toutes les mains. Le fond s'assemble à la forme pour nous en révéler un magnifique chef d'oeuvre. Il faut la lire, il faut la prêter, il faut la rendre culte. Car elle en a tout le potentiel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire